DÉCLARATION DU COMITÉ CENTRAL DU TKP/ML  GLOIRE ET HONNEUR À LA DÉTERMINATION DE NUBAR ET À LA PASSION DE ROSA ! LE CHEF COMMUNISTE, LE CAMARADE NUBAR EST IMMORTEL !

HomeFRANÇAIS

DÉCLARATION DU COMITÉ CENTRAL DU TKP/ML GLOIRE ET HONNEUR À LA DÉTERMINATION DE NUBAR ET À LA PASSION DE ROSA ! LE CHEF COMMUNISTE, LE CAMARADE NUBAR EST IMMORTEL !

Aux nations turques et kurdes, aux travailleurs de diverses nationalités, Du 6 septembre 2020 au 9 septembre 2020, la dictature fasciste de Der

O MEMBRO DO O COMITE CENTRAL DO TKP/ML EROL VOLKAN İLDEM E A LUTADORA DO TİKKO FADİME ÇAKIL MARTIRIZADOS
TKP/ML TİKKO COMMANDEMENT RÉGIONAL DE DERSİM : Leurs tranchées ne seront pas vides, leurs armes ne seront pas silencieuses, nous gagnerons avec eux ! Les camarades Nubar, Özgür, Rosa et Asmin sont immortels !
DAS ZENTRALKOMITEE MITGLIED DER TKP/ML EROL VOLKAN ILDEM UND DIE TIKKO KÄMPFERIN FADIME CAKIL SIND ALS MÄRTYRER GEFALLEN
Flama Parti

Flama Parti

Aux nations turques et kurdes, aux travailleurs de diverses nationalités,

Du 6 septembre 2020 au 9 septembre 2020, la dictature fasciste de Dersim-Ovacik s’est lancée dans une opération afin de retrouver la trace de « l’unité de Nubar ».

Cette opération a débuté le 7 septembre, les baies de la région ont été rapidement évacuées. Les drones armés et les hélicoptères de guerre ont été mobilisés et toute la zone a été bombardée. Avec une force militaire comptant environ un millier de personnes, toute cette zone a été encerclée pendant trois jours.

Le fascisme a organisé une opération militaire produisant des pièges vicieux et souhaitant absolument des résultats.

Il a été observé que toutes sortes d’engins de guerre – y compris des armes chimiques – ont été utilisées au cours de cette opération. Incapable d’entrer sur le terrain pendant exactement trois jours, l’ennemi a réussi à entrer sur le terrain après s’être assuré que nos camarades avaient été tués.

Le 9 septembre, le ministre de l’Intérieur, Suleyman Soylu, a annoncé (comme s’il était un commandant qui venait de remporter une grande victoire) que deux guerriers du TIKKO affiliés à notre parti ont été tués. L’un de nos camarades qui a été tué s’appelait Nubar (Erol Volkan Ildem) raison pour laquelle l’annonce a été faite par le ministre de l’Intérieur.

Encore une fois, la mort de Rosa (Fadime Cakil), l’une de nos jeunes camarades, est une autre raison qui augmente le cri de victoire de l’ennemi. Il ne fait aucun doute que les cris de victoire de l’ennemi ont une réponse. Parce qu’il est sur la route de Nubar (un membre du Comité central de notre Parti) qui est depuis longtemps sur la liste des recherchés. Ce dernier organise et dirige la ligne de guerre de notre parti depuis 2009. La commandante d’unité, Rosa, qui était également sur le champ de bataille depuis 2013, qui a été identifiée comme la future état-major du parti et de la guerre par la direction sur le terrain, a été placée sur la liste des personnes recherchées par l’ennemi qui a eu le « succès » de massacrer la route.

Ce que l’ennemi définit comme « succès » n’est qu’un vice pour les communistes et les révolutionnaires au cours de l’histoire et de la lutte des classes. C’est ce qu’oublient les classes dirigeantes réactionnaires, toutes maussades et bourreaux. C’est pourquoi chaque « succès » qu’ils gagnent, ils crient pour la victoire, croyant que ce succès ajoute de nouvelles sourates à leur durée de vie et que de cette manière ils embrasseront l’éternité. Les propriétaires des systèmes sociaux sont convaincus que leur système est éternel, permanent et immuable. Ils croient qu’en supprimant et en massacrant toutes luttes grâce à la cruauté, ils atteindront l’élixir d’invincibilité.

Pourtant, l’histoire a prouvé que tout a une fin et que cela doit arriver. Le prolétariat a acquis la conscience d’être une classe à part entière. Au point où la science du matérialisme dialectique-historique est figée face à la marche et à la lutte du communisme pour la révolution et pour « recréer la vie ».

La lutte des classes recule au moment où l’ennemi est fort mais elle rencontre des périodes d’ascension. Cet état de fait nous amène à ne pas reculer face au pouvoir. En ce sens, la lutte est nécessaire pour « récréer la vie », elle est faite d’aventures et de dynamismes. Le communisme souhaite positionner chaque soldat dans son combat pour pourvoir aux besoins de la lutte. La volonté d’embrasser la mort est guidée par la nécessité d’organiser et de rétablir la vie pour les besoins de la révolution. La volonté d’embrasser cette mort est un appel à la vie. Cet appel est une conscience, une attitude, une passion, une résilience et sans aucun doute l’expression la plus claire au succès.

Nubar et Rosa sont sur ce chemin exactement formés en conséquence, positionnés avec cette conscience, au parti passionnément en assumant cette responsabilité que l’histoire a augmenté. Leur engagements envers les revendications du peuple et la lutte des classes, ils ont crié « Bonjour, vivez ». Ce cri est l’expression d’une fiction future, d’une vision du monde et de son équivalence pratique.

Notre parti, du niveau de direction à son guerrier, a déjà déclaré sa prétention de prendre le pouvoir par morceaux avec la guerre populaire. Notre chef Ibrahim Kaypakkaya a construit notre parti avec ces dynamiques guerrières, a formé sa théorie et a souligné les conditions de survie du parti communiste dans les conditions de notre pays. Cela signifie une continuité ininterrompue dans l’histoire de 48 ans de lutte de notre parti. Des dizaines de cadres et des centaines de militants ont nié cette ligne et ont assuré la continuité de cette ligne.

Nubar (Erol Volkan Ildem) est né le 29 septembre 1982 à Istanbul. Il est le premier enfant d’une famille ouvrière originaire de Sivas. Il a passé son enfance dans le réseau de notre parti. L’activité organisée a commencé au sein de TMLGB. Il était le Halil de TMLGB. Dans les activités, sa compréhension et son militantisme se sont manifestés rapidement. Tout en menant un travail d’organisation par des activités au lycée, ce jeune homme militant participait aux actions des mères du samedi et est devenu un combattant permanent des Komsomol Molotov qui se sont retournés contre l’ennemi. Peu de temps après le début de l’activité organisée, il est devenu membre du Komsomol à la fin des années 2000.

Il a été arrêté en avril 2001 lors d’une opération contre le Komsomol. Le conflit sur le contrôle d’identité de la police a commencé par le démontage de l’arme de la police et le processus s’est transformé en une opération globale. Le camarade Nubar, qui était responsable de ce conflit, est retourné dans la région qu’il avait quittée pour éviter de perdre son chemin vers l’ennemi, a été attrapé. Conscient de son engagement envers le parti et ses camarades, il est apparu comme l’une de ses principales qualités dans cet événement et dans chaque numéro par la suite.

Le processus sous les yeux de 5 jours qui commence par l’acceptation de quelques choses sur lui-même dans la torture, dès le deuxième jour, il a pris les premières et puissantes mesures d’extermination à l’âge de 19 ans, avec une ligne qui passait contre les tortures. Le processus carcéral a commencé en plein milieu de la résistance du Grand Rapide de la Mort qui a commencé pour le type F. Calculant la première faiblesse qu’il a montrée dans la torture le deuxième jour et organisant la résistance, le camarade Nubar a indéfectiblement transmis au parti son désir de faire partie de la résistance de Déat Faste. Cette demande est acceptée. Le camarade Nubar vit un processus de jeûne épique et légendaire, pour ainsi dire. Il résiste à l’attaque d’évacuation lancée par l’ennemi pour affaiblir la mort rapidement. Il essaie d’obtenir un rapport solide contre les faiblesses physiques créées par le jeûne de la mort avec une grande volonté lors des examens médicaux et médico-légaux. Dans des conditions où la résistance est essayée d’être brûlée avec l’ordre d’évacuation, il brise à nouveau les barricades de résistance. La résistance au jeûne continue pendant exactement 248 jours. C’est encore après la marine au moment où la mort approche.

Dans ce processus, il réussit à lire des dizaines de livres. Il lit Sabah Tufani avant que le tribunal ne rende le verdict de libération. Il est libéré avant de pouvoir terminer le deuxième volume du livre. Il est sur un chemin passionnément consacré à la vie et au combat, se moquant suffisamment pour dire « Bari l’a également terminé et évacué de cette façon ». « Au moins je le finirais et serais libéré comme ça ». Il est sur un chemin passionnément consacré à la vie et au combat à ce niveau, se moquant suffisamment de la mort pour le dire.

Après sa libération, elle se rapporte au Komsomol pendant que son traitement se poursuit. La réaction positive qu’il donne pendant le traitement est à nouveau inhabituelle. Grâce aux conditions de santé, il est rapidement entraîné dans une activité illégale par le Komsomol. C’est également le processus dans lequel la route Nubar a été attribuée à TMLGB-MK. Il devient membre de notre parti en 2004. TMLGB assume un certain nombre de responsabilités telles que le comité régional de T.Kurdustani, le comité régional de Cukurova et le comité provincial d’Ankara. Il a un rôle efficace dans l’organisation du 2ème Congrès du TMLGB. Dans ce congrès, il est de nouveau élu membre du Comité central. De nouveau, en avril 2006, il a été détenu et arrêté dans le cadre d’une opération centrale contre TMLGB. Il a été libéré en 2009. Le processus de donjon de trois ans est digne de notre parti et de notre lutte. L’année de sa libération, il a donné une réponse positive sans faille au positionnement de notre parti dans la guérilla. En février 2011, la négation de la route pour cinq femmes et l’instruction de « tout le monde fait son travail » (Sefagul Keskin), sur le chemin de l’Action, se sont transformées en instruction à consacrer au camarade Nubar.    À partir de cette date, le Nubar de la guérilla est le secrétaire adjoint du DPK et le responsable de facto de l’alanine. En 2012, il a été nommé membre de réserve du Comité central. Dersim est à un niveau décisif dans la forme idéologico-politique-organisationnellemilitaire de la zone de guérilla. Sa concentration sur la guerre populaire l’a également amené à se concentrer sur les problèmes du parti et sur la volonté du parti de surmonter ses problèmes au moment de la guerre. Sur cet axe, un effort concentré et un processus de travail ont organisé toute la tension en ajoutant au processus. Il est décisif dans l’instigation de la culture « rien n’est impossible » à la guérilla face aux problèmes qui se posent. Dans sa personnalité nuktedan, la guérilla est à la fois une source de joie, un booster de moral, et son leadership le fait qu’il est lié par un grand lien idéologico-politique.

Le camarade Nubar est le délégué de la zone de guérilla au congrès du parti qui se tiendra en 2015. Avec ce devoir, il n’a « jamais quitté » la zone de guérilla, dont il était absent depuis près d’un an. Le camarade Nubar a affiché une position inébranlable depuis le début contre les liquidateurs de droite et le factionnalisme apparus dans le parti en 2015. Avec les relations du passé, il a montré une position claire en épargnant son attitude cynique et humoristique envers ceux qui prétendaient être un leader contre lui et essayaient de poursuivre le factionnalisme. En fait, il a été dans le compte de gagner ces « anciens », comme si « la corne est maintenant partie » !

Cependant, contre les tentatives des « anciens de la direction », qui étaient les plus âgés dans le passé mais qui n’atteignaient à ce moment qu’un rôle inefficace de défaitisme, la barricade dans la zone de guérilla est devenue le nom d’Israël dans la guerre populaire. Contre le rappel que des personnalités « anciennes », « affaiblies » qui n’ont plus de valeur historique « ont eu quelques années de travail dans le parti » en discussions ouvertes, « Quel que soit le rendement de notre travail, nous payons, nous payons ». Il a enseigné qu’il n’y a pas de place pour la démagogie dans la lutte idéologico-politique. Le camarade Nubar n’a pas interféré avec la tentative d’organisation de la faction de liquidateurs de droite dans la zone de guérilla avec une lutte idéologico-politique active, et en peu de temps a transformé cette attitude en une lutte organisationnelle efficace.

Dans le domaine de la guérilla, il a joué un rôle majeur en gardant les cadres, les commandants et les guerriers dans les rangs du parti dans son ensemble contre la faction et les liquidateurs de droite. En ce sens, il a permis à la faction de n’avoir pratiquement aucun effet dans la zone de guérilla et la zone de guérilla. La réaction des liquidateurs s’est transformé en colère et en ressentiment lorsque le parti a évacué un arsenal d’armes, puis a largué toutes les armes par-dessus le bord de la couverture et remis à l’ennemi.

Le camarade Nubar a été amené au Comité central avec la volonté du parti dans la discussion sur la refonte du Comité central au sein du parti en 2015-2016. Lors du 1er Congrès du Parti 2019, il a de nouveau été élu à l’unanimité membre du Comité central.

À partir du moment où il a été associé au Komsomol, il a suivi une ligne qui a progressé, abandonnant sa mission de mener la lutte de classe et de remplir les conditions minimales pour cela. Il a surmonté toutes les tâches requises par la lutte de classe et en étant membre du parti, et il a fait de grands efforts pour surmonter chacune d’elles. C’est une stabilité totale dans l’organisation vers l’avant et continuellement vers l’avant, Nubar est en route.

Il est peu probable que les mots le lui disent, sa vie et sa manière de lutter sont très claires, claires, tranchantes et honorables pour notre parti.

Un membre de notre Comité central, un leader de la cause communiste, Halil du TMLGB, D.ARAS de la lutte du parti, Nous souffrons de la perte de Nubar de notre parti, un vétéran de la Déat Faste Résistance et un très, très bon élève du MLM.

Cinq à Rosa …

Bonne élève sur la route de Nubar, sur le chemin de Rosa (Fadime Cakil), où elle attendait beaucoup l’avenir, les négatifs ont participé à cette opération. Elle est venu au monde le 5 mars 1996 dans la baie d’Alhan de Dersim Mazgirt. Elle avait une forte sympathie pour les révolutionnaires, en particulier pour notre parti, car elle buvait avec les enfants de la guérilla. Pendant ses études au lycée Dersim Atatürk Anatolien en 2012, elle a organisé des activités au lycée du Komsomol. En peu de temps, elle est devenue l’une des précurseurs de ses activités. Le désir de pourvoir des postes vacants après l’arrivée de cinq femmes l’a amenée à la guérilla en août 2013. En tant que plus jeune membre de TIKKO à cette époque, elle s’est rapidement adaptée à la vie de guérilla. Elle est devenue Rosa de la guérilla, disant qu’elle voulait porter le nom de Rose Luksembug, l’une des dirigeantes révolutionnaires.

La camarade Rosa, qui était particulièrement habile en matière militaire et a pris part à de nombreuses pratiques militaires, a rempli toutes les tâches données. Selon ses propres mots, elle a fait de son mieux pour devenir une « guérillero digne du parti ».

Elle a pris une position active contre la bonne faction de liquidateurs du parti et a renforcé sa participation en disant que tout le monde devait mettre plus de mains sous la responsabilité de ce processus. La contrepartie pratique de cette participation sur le terrain à ce moment-là est de pourvoir les places vacantes, de se venger d’eux et de devenir plus sujette à la guerre en tant que guerrière en premier lieu. Rosa est l’une des fondatrices et des composants du groupe TIKKO Music. Selon ses propres mots, le camarade Zeynel Cakil (Haydar), qui a rejoint la guérilla en septembre 2016, a eu une grande influence sur sa participation à la guérilla. La négation de Zeynel Cakil, son frère et en route, à Mercan les 5 et 6 août 2018, a encore accentué la rancune de Rosa contre l’ennemi.

La camarade Rosa, qui a été nommée au Comité des femmes du parti TIKKO après la perte des camarades Nergis et Cigdem, était l’une des commandantes d’unité du TKP / ML Foirard Militai TIKKO lorsqu’elle est devenue négative.

Le comité du parti Dersim est sur le chemin de Rosa : « Malgré son jeune âge, elle est ouverte au développement, habile en matière militaire, essayant constamment de s’améliorer, ouvert à la critique, capable d’affronter ses erreurs, c’est une manière qui grandit avec le parti, marche avec le parti et peut être la cadre du futur ».

Rosa a été annulée avec le camarade Nubar en tant que commandante d’unité. L’un d’eux est d’établir un candidat cadre qui a 24 ans et dont la mission de construction est entreprise dans l’avenir du parti, et l’autre est un dirigeant communiste de 38 ans pour établir une guerre et une lutte. Malgré toutes les carences de notre parti et l’absence de guerre, la volonté de notre parti, qui véhicule la lutte de génération en génération, la rend permanente et se poursuit avec détermination, s’incarne ici. La persistance dans la guerre populaire, l’insistance sur la lutte pour le pouvoir, la volonté et la position qui ont empêché les qualités communistes du parti de s’éroder dans les attaques les plus méprisables et les plus téméraires viennent d’ici. Il n’est pas facile de reprendre la responsabilité historique du prolétariat international, ce n’est pas une question d’échoue Reproduire, maintenir vivante et consolider la ligne communiste du Parti, mais dans notre pays c’est Nubar, la synthèse la plus puissante de cette volonté, camarade Rosa, cette volonté est le phare de l’avenir.

 

Camarades,

Nos travailleurs de diverses nations et nationalités,

Prends-le, mets un morceau de ton cœur dans ton cœur

Sentez la brise fraîche du printemps.

Saluez-les à l’aube après la montagne

Promets que ce sera accompli,

Dites que ses yeux ne restent pas en arrière.

Le camarade Nubar était un grand communiste dans la ligne du parti et insistant sur la guerre, le conduisant. Il a nié, nous laissant l’instruction de garder notre parti et sa ligne inébranlables.  succès dans le prolétariat législatif et international avec passion, il a essayé de décrocher la plus grand. Gagner, succès sur, prolétariat passionnément législatif et international qui a tenté de débarquer en Turquie une grande représentation de la route pour la manie des transports une fois de plus Appliqué di.Nubar vous êtes sur la route et la volonté de notre Parti, la direction de notre Parti est la volonté. Nous avons la capacité, le pouvoir et, bien sûr, la conscience de l’histoire et l’engagement du prolétariat à la cause du communisme, de combler le vide laissé par lui, de continuer la guerre avec détermination.

La camarade Rosa, l’une des jeunes commandantes de notre guerre, a porté le sang et la vie. Elle symbolisait l’énergie dynamique de la guerre populaire, et nous avancerons en transformant la rencontre et la négation uniques du guerrier et du guerrier, des cadres et des militants en ressentiment et en colère envers l’ennemi. Nécessité ininterrompue et continue de la guerre, laquelle guerre ne reconnaîtrait aucun espace. Nous ne nous arrêterons pas, nous ne tomberons pas, nous ne reculerons pas.

Bien sûr, nos camarades ne seront pas laissés pour compte. Ils avaient une confiance infinie en leurs camarades autant qu’ils étaient liés à l’affaire. Le moment est venu pour tous nos militants, membres et cadres de ressentir cette confiance dans chaque cellule et de mener le combat. Organisant la volonté de gagner l’avenir, la poursuite de la lutte pour gagner l’avenir n’est possible que dans la ligne de la guerre populaire avec un engagement ferme à la cause de la nouvelle révolution démocratique, du socialisme et du communisme. Notre Parti est la version concrète de cette volonté, chair et gloire, à la guerre populaire dans le chemin du marxisme-léninisme-maoïsme!

Camarade Rosa est immortelle !

Camarade Nubar, leadeur communiste est immortel !

Gloire à la volonté se barricadant face à la liquidation à Dersim et insistant dans la guerre populaire !

Salut à celui qui combat et tombe l’arme à la main !

À bas le fascisme dictatorial !

Nous détruirons l’État comprador-patronal et nous installerons le pouvoir démocratique populaire.

Vive la guerre populaire !

Vive le marxisme-léninisme-maoïsme !

Vive notre parti TIKKO, TMLGB sous la direction de TKP/ML.

 

Septembre 2020

TKP/ML-CC

 

COMMENTS